L’agresseur au couteau de la Gare du Nord était sous OQTF

  • Sujets dans cet article:
  • OQTF

L’assaillant de la Gare du Nord, qui a blessé tôt ce matin vers 6 h45 six personnes dont un policier avec une arme blanche artisanale plantée avec rage dans ses victimes était sous le coup d’une OQTF non exécutée, selon BFMTV paris. Celle-ci a été émise à l’été 2022. Arrivé de Libye il y a 3 ans, il est connu sous de multiples identités, pour de petits faits de droit commun. Il était toutefois inconnu des services de renseignement.

Une de ses victimes est blessée grièvement. De son côté, cet individu a reçu plusieurs balles de la part d’un policier qui quittait son service. L’assaillant a été transporté à l’hôpital, il est entre la vie et la mort. A cette heure, le parquet national antiterroriste ne s’est pas saisi, mais l’enquête pour « tentative d’assassinat » a été confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris.

Certains témoins ont affirmé l'avoir entendu crié "Allah Akbar" à plusieurs reprises, d'autres se contentent de parler de "mots en arabe".

Contacté au sujet de cette OQTF, le ministère de l’Intérieur précise que cet homme n’a pas pu être expulsé vers son pays d’origine «à cause de instabilité en Libye» mais également parce qu’il n’existe pas de «canal d’échange pour l’identification des ressortissants libyens».

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 4

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 897 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :