La colonisation en Algérie serait un “crime contre l’humanité” pour lequel Macron n’a pas à demander pardon?

Souvenons-nous. Car c’est un « devoir de mémoire » à une ère où le parole présidentielle devient déliquescente. En février 2017, en visite à Alger, le Président Emmanuel Macron qualifiait la colonisation française en Algérie de «crime contre l’humanité». Désormais, en Janvier 2023, le même Président de la République Emmanuel Macron estime que la France n’a «pas à demander pardon» pour la colonisation en Algérie.


Emmanuel Macron se fiche des français

Ces propos sont contenus dans Le Point dans un entretien avec Kamel Daoud: «Je n’ai pas à demander pardon, ce n’est pas le sujet, le mot romprait tous les liens». Cerise sur le gâteau, dans ce même entretien, Emmanuel Macron veut croire dans un travail d’amitié « inédit » entre les deux pays.
Alors que nous avons souligné à quel point le constat était inverse depuis que ce Président a changé d’avis sur la haine des Gouvernements Algériens successifs à l’égard de la France, cet « ennemi éternel ».

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 3

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 895 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :