La peur quotidienne de croiser les “crackeux” sur le chemin à l’école dans le 18ème à Paris

Ce reportage de BFMTV tourné dans la capitale de la France lève un coin du voile sur la vie quotidienne devenue « insupportable » pour les riverains du Boulevard Ney dans le XVIIIème arrondissement de Paris.
En cause: les nuisances et des violences régulières causées par les consommateurs de crack (crackeux) évacués du square Forceval dans le XIXème arrondissement voisin par la police en octobre 2022.


Escortes de police

Sur l’insistance des riverains et des parents d’élèves, la police est depuis le mois de décembre 2022 sur place jour et nuit, notamment pour escorter les parents et les enfants qui sont cernés par les toxicomanes sur le chemin de l’école. L’objectif de la mairie de Paris est de répartir ces drogués de sorte qu’ils soient « invisibilisés » au moment des Jeux Olympiques de 2024.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. et que pour cet événement………,! c’est vraiment se foutre du monde ! moi, j’ai une solution : six mois avant les jeux du cirque, distribution gratuite et à volonté de drogues en tous genres et jusqu’à disparition pure et simple des chancres qui séjournent dans ce lieu qui appartient, non seulement à la France mais à tous les français. Ce qui se passe est inadmissible, et ça commence à bien faire. Comprenez bien que les chancres doivent disparaître, pas aller ailleurs.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 890 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :