Sous OQTF, un récidiviste quarantenaire agresse sexuellement un écolier de 12 ans

À Nîmes, ce prédateur sexuel aurait fait au moins deux petites victimes. Une jeune fille de 13 ans et un garçon de 12 ans, et ce, à un mois d’écart. Les faits se produisaient souvent à proximité d’établissements scolaires. Si la fillette a pu s’échapper à temps, le petit, lui, a été le témoin d’obscénités et d’exhibitions sexuelles dans un recoin où l’avait attiré son agresseur.


Une condamnation en France et en Italie

Cet homme d’une quarantaine d’années, sans domicile fixe et visé par au moins une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF), a été interpellé après une planque des policiers. Récemment, il a été déféré au Parquet de Nîmes pour des faits de « corruption de mineurs » et d’ « agression sexuelle ». Malgré les images de vidéo-surveillance qui sont accablantes pour lui, l’homme nie les faits.

Il avait déjà été condamné deux fois: une première fois pour une agression sexuelle en Italie ainsi qu’une deuxième fois, pour exhibitions sexuelles dans un jardin public à Nîmes en 2014.


Source : Objectif Gard

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 2

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 863 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :