Ursula Von der Leyen devra répondre sur ses SMS avec le Directeur de Pfizer en amont de la négociation des vaccins Covid-19

La Présidente de la Commission Européenne Ursula Von der Leyen sera bientôt sur la sellette et devra certainement répondre de « ses messes basses sans curé » avec le PDG de chez Pfizer Albert Bourla avant la signature de plusieurs contrats sur les vaccins Covid-19 à 71 milliards d’euros.


La Commission Covid veut de la transparence….

Une majorité de députés européens, avec en tête de la Commission d’enquête, Madame la députée belge Kathleen Van Brempt, veulent interroger de façon publique, Mme Van der Leyen sur son rôle pendant la crise du Covid-19. Comment est-elle intervenue dans la négociation des contrats de vaccins Covid-19 (pour quelques milliards d’euros)? Dans quel cadre a t-elle échangé des SMS avec le PDG de chez Pfizer, Albert Bourla? Surtout, pourquoi la Présidente de la Commission Européenne a t-elle effacé ses SMS. Sont-il peut-être trop gênants?
En avril 2021, Madame Van der Leyden expliqua au journal The New York Times, qu’il fallait gérer l’urgence, les morts, l’absence de masques, l’absence de vaccins… L’Europe venait d’être échaudée avec les problèmes de production d’Astra Zeneca. Le stress ne l’a t-elle pas fait confondre vitesse et précipitation?


L’audition de von der Leyen en pratique

Concrètement, une invitation serait envoyée à la Présidente du Parlement, Roberta Metsola, elle-même dans une polémique de l’embauche de son beau-frère, qui décidera le cas échéant d’entendre Mme Von der Leyen.

Même si cette invitation n’a aucune valeur juridique; dans une période où la transparence est devenu le maître mot, il parait difficile que Madame Von der Leyen puisse à nouveau se cacher derrière son petit doigt et refuser de s’expliquer.


Le médiateur de l’UE et la Cour des comptes ont échoué

Ni l’un ni l’autre n’a réussi a y voir clair dans ces tractations obscures… Le Président-Directeur-Général de Pfizer n’a même pas daigné se déplacer… Pas même quelques minutes en visio.


Le parquet Européen met le nez dans les contrats

Là, c’est une étape de plus qui est franchie, le pouvoir juridique du parquet Européen est total, ils ont ouvert une enquête sur les contrats. Plusieurs personnes pourraient se trouver dans le collimateur.


La vengeance est un plat qui se mange froid

Autre avancée des députés européens, les « lobbyistes » de Pfizer se sont vu retirer provisoirement le droit de se dandiner au Parlement Européen, en réponse au refus d’explications de la part de leur PDG, Albert Bourla, qui prétend ne rien « devoir » à cette institution.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 5

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. Je ne comprends pas que l’Europe se laisse diriger par une personne non élue qui de surcroit est menteuse, voleuse, criminelle… Sa place doit être en prison, et je rends tous les députés Européens coresponsable. Vous êtes indignes de vos fonctions et ne méritez que notre mépris. Vous avez vendu votre âme au diable.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 897 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :