Scandale: la France fait un pas en arrière sur la transparence financière

Le registre des bénéficiaires effectifs de sociétés, créé en avril 2021, vient d’être supprimé depuis le 1er janvier 2023. Outil de la transparence financière très utilisé par beaucoup de français, il permettait de connaître le véritable propriétaire d’une société auprès de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI).

Page d’accueil du registre national des entreprises tenu par l’INPI, qui listait jusqu’au 1er janvier 2023 les bénéficiaires effectifs des sociétés.
Page d’accueil du registre national des entreprises tenu par l’INPI, qui listait jusqu’au 1er janvier 2023 les bénéficiaires effectifs des sociétés. capture d’écran: INPI

Bercy aux abonnés absents…

Du côté du Ministère de l’économie, on assure qu’ « Il n’y a eu ni consigne ni validation politique de la part du ministère.« 
Ce serait l’INPI qui aurait décidé de son propre chef de supprimer cette transparence si souhaitable, étrange à l’heure où un scandale comme celui de McKinsey met en lumière avec éclat l’optimisation fiscale à haut niveau et les prête-noms dans les montages financiers les plus ordinaires?

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 5

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 901 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :