Le vol à l’étalage, dernier coup de grâce pour les petits commerçants français?

Le vol à l’étalage est surreprésenté dans les pharmacies, les petits commerçants et les grandes surfaces, qui sont les premiers touchés par ces actes non référencés dans le code pénal. Si ces larcins sont passés de 36.529 en 2021 à 41.922 en 2022, soit une hausse de 14,7%, ils ont augmenté dans la même proportion en agglomération et en zone rurale.


C’est « monsieur tout le monde » qui vole

Pas de portrait-robot type pour ce type d’acte très pénalisant pour les commerçant, car c’est aussi bien le collégien qui va chaparder quelques bonbons, qu’une mère de famille en difficulté qui laissera quelques articles dans le fond de son sac voire même un chef d’entreprise en manque d’adrénaline.

Même si c’est interdit, certains responsables de magasins, agacés par ces vols à répétition, sont allés jusqu’à poster sur facebook la vidéo de leurs voleurs autour du mot-clé « Balance ton voleur », comme au Troc Forbach (Moselle) ou à Amiens, dans un magasin de vêtements. Même si cette démarche est illégale et les expose à des poursuites judiciaires, les résultats sont probants, puisque souvent en pareil cas, les vols diminuent selon les promoteurs de cette idée!

Dans les grandes surfaces, le sujet est tabou auprès de l’ensemble des enseignes. Selon le cabinet lyonnais Pannaud, le vol simple représente un perte à gagner de 53 milliards d’euros par an. (étude de 2017)


Palmarès des produits les plus volés en France

-les fromages
-les lames de rasoir
-les accessoires de mode
-les parfums
-la viande transformée

Depuis l’étude de 2017, les tendances sont les mêmes avec de plus en plus de viande fraîche volée. (Le prix du steak haché de viande fraîche a augmenté de 26% en un an!)


L’intelligence artificielle repère les voleurs

Face à cette hausse du vol à étalage, la résistance technologique s’organise. Ainsi, l’intelligence artificielle « sait » analyser les mouvements suspects de la clientèle, elle fait faire le distinguo entre un client qui range son téléphone dans sa poche et le client qui chipe. La vidéo est d’ailleurs envoyée en temps réel sur l’écran des responsables de sécurité. Rappelons que la fouille des clients est interdite, mais les images, elle, parlent d’elles-mêmes!

Une chose est sûre: avec l’inflation galopante, le jeu du chat et de la souris entre les voleurs et les commerçants n’a pas fini de faire rage en France.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de vote(s): 2

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 887 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :