Laurent Garcia (cadre de santé): « Les professionnels des EHPAD ont envie de changer les choses, mais pas le gouvernement »

Pour Laurent Garcia, cadre de santé en EHPAD, témoin-clé du livre « les Fossoyeurs, révélations sur le système qui maltraite nos aînés »: « Ce livre a permis de lever le voile sur la situation des vieux, mais ce voile est retombé ». Mais, dans le même temps, il regrette que le Gouvernement soit si passif devant la situation détériorée de nos aînés dans les maisons de retraite, même les plus chères.

« Les gens qui travaillent dans le métier ont envie de changer les choses, mais pas le gouvernement. Le livre a permis de lever le voile sur la situation des vieux, mais ce voile est retombé ».

Laurent Garcia, cadre de santé en EHPAD, cité par l’AFP / ABC Bourse, 21/01/23

Même son de cloche pour l’auteur et journaliste d’investigation, Victor Castanet, qui avait écrit ce livre, autour de plus de 250 témoins et au bout de 3 ans d’enquête, au nom de son grand-père. Alors qu’il prépare déjà d’un nouveau livre sur le secteur de la santé, le jeune journaliste répondait cette semaine à une interview à l’Agence France Presse pour revenir sur l’impact qu’a eu son ouvrage Les fossoyeurs.


Un an après la sortie du livre, quel impact?

Car ce livre avait fait l’effet d’une bombe à sa sortie tant les révélations tirées de plus de 250 témoignages étaient hallucinantes sur la maltraitance, sur l’escroquerie des personnes vulnérables, sur le gaspillage de l’argent public pour le leader mondial des Ehpad Orpea.

Les points positifs
contrôles renforcés, des règles budgétaires plus strictes et davantage de transparence
– fin de la philosophie « maximiser les profits au détriment du bien-être », dixit l’auteur
– les délégués CGT confirment un climat de dialogue
contrôle sous 2 ans par l’Etat des 7.500 Ehpad de France (1.400 ont été contrôlé en 1 an), 120 inspecteurs doivent être embauchés sous 1 an

Les points négatifs, dénoncés par la Défenseure des droits, Claire Hédon
manque de personnel chronique dans les Ehpad – sa recommandation est de 8 soignants pour 10 résidents, le ratio est encore à 6 pour 10… (C’est 10/10 dans les pays du Nord)
autant de signalements en 1 an qu’en 10 ans (900 réclamations en 6 ans contre 181 en 18 mois)
– La réponse des pouvoirs publics n’est pas à la hauteur des atteintes aux droits fondamentaux ni à la maltraitance dénoncées, ni de l’urgence
sur 64 recommandations faites en mai 2021, 9% ont été suivies, 55% ont fait l’objet d’annonces mais peinent à se matérialiser, et 36% restent sans réponse »
les maltraitances continuent toujours, par manque de personnel, on observe encore dans certains établissements : 1 toilette tous les 15 jours, 2 jours d’alitement par semaine, interdiction de voir ses proches, des résidents qui restent en pyjama toute la journée…


L’Etat n’a pas les inspecteurs suffisants pour assurer son rôle de contrôle et de vérification, c’est pourtant lui qui est responsable des personnes les plus vulnérables.
Le débat actuel dans l’opinion publique, c’est la retraite, mais il faut élargir le débat sur le sens du travail, rendre ces métiers d’aide à la personne plus attractifs, car n’oublions pas, les bébés nés en 2022 auront une espérance de vie de 90 et 93 ans (pas d’égalité homme/femme sur ce point).
Il est grand temps que le gouvernement se préoccupe de ces sujets de société que sont le grand âge, la dépendance, la fin de vie.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 4

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 897 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :