La commission des comptes de campagne épingle la prise de parole de Macron à 5 jours des législatives 2022

Après les enquêtes du Parquet National financier sur les deux campagnes présidentielles d’Emmanuel Macron, une nouveau désagrément vient de percuter le camp des macronistes. En effet, la commission des comptes de campagne vient de sanctionner l’ensemble des candidats aux élections législatives sous la bannière du Président de la République de 100€ de pénalité retenus sur les remboursements de frais de campagne pour sous-déclaration d’une intervention de Macron sur le tarmac de l’aéroport, le 14 juin 2022.


La Loi électorale a été bafouée



La Commission relève aussi l’utilisation de l’avion présidentiel lors de la retransmission qui est une entorse au code électoral, ce à quoi la direction de Renaissance rétorque que le Président devait partir en Roumanie. On pouffe de rire.

La République en Marche (aujourd’hui Renaissance) n’a provisionné que 10.207 euros pour les 416 candidats du second tour, alors que la commission cote le coût total de l’allocution à près du double: 20.000 euros. Pour les députés perdants, «Ce discours m’a coûté mon élection et 100 euros !»

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 4

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 887 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :