Censure de l’ensemble de la Loi Avia: un sursaut de la liberté!

Tous les articles de la Loi Avia retoquée par le Conseil Constitutionnel ont été surlignés en rouge.

La Loi Avia a été censurée presque totalement par le Conseil Constitutionnel hier. Une victoire pour la démocratie et la liberté d’expression face à une régression démocratique majeure et un abandon de souveraineté supplémentaire. Nous vous proposons de découvrir la réaction du groupe des Républicains au Sénat dirigé par Bruno Retailleau ci-dessous (60 sénateurs de droite et du centre en tout) grâce à qui cette censure a pu avoir lieu. Qui a dit que le Sénat ne servait à rien.


Réaction à la censure de la Loi Avia par le Groupe des Républicains au Sénat:

« La liberté de penser a gagné sur le prêt à penser. C’est une victoire pour les amoureux de la liberté.

Les sénateurs LR au Sénat ont été les seuls à déposer un recours contre la loi Avia.
Le Conseil Constitutionnel, en retenant leurs arguments qui contestaient les dispositions de la loi AVIA, vient d’infliger un véritable camouflet au Gouvernement.
Pour le Conseil Constitutionnel, comme le groupe Les Républicains au Sénat l’avait indiqué pendant toute la discussion du texte, cette loi portait atteinte à la liberté d’expression. Le Conseil Constitutionnel s’est appuyé sur l’article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen pour censurer un texte aussi liberticide que mal ficelé qui donnait au GAFA un véritable pouvoir de censure.

On peut dire que ce grand projet du quinquennat est mort avant d’avoir vécu.
Cette censure est un désaveu pour tous ceux qui font profession de bien-pensance et qui ne cessent de faire la morale aux Français en voulant leur dicter ce qu’ils doivent penser. La liberté de penser a gagné sur le prêt à penser. C’est une victoire pour les amoureux de la liberté. Je suis heureux que la droite sénatoriale ait été à la pointe de ce combat ; ce combat pour la liberté est le coeur de l’engagement de la droite française. »

Bruno RETAILLEAU – Président du groupe Les Républicains au Sénat


Pour Philippe Dallier, vice-président LR du Sénat :

« Si ces gens avaient écouté des juristes éminents (NDLR: voir la tribune de Philippe Bilger) et la commission des Lois du Sénat, on n’en serait pas arrivés à ces extrémités. Ils auraient mieux fait d’écouter des parlementaires d’expérience » (LCP, 18/06/2020)

Un commentaire

Laisser un commentaire