Le ministre Sébastien Lecornu dans le viseur du PNF

Le 15 avril 2021, Sébastien Lecornu a été entendu par les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) en audition de suspect libre (Le Figaro, 20/04/2021).

Décidément les « sentiments » ou soupçons de « prises illégales d’intérêts » se multiplient dans ce gouvernement. Après Eric Dupond Moretti ce vendredi 8 janvier pour qui une information judiciaire est ouverte, c’est au tour du ministère des Outre-Mer Sébastien Lecornu pour qui une enquête préliminaire va démarrer concernant ses fonctions passées lorsqu’il était président du conseil départemental de l’Eure entre 2015 et 2017.

Le PNF va regarder si les soupçons de prises illégales d’intérêts sont avérés ou non. Sébastien Lecornu « assume » totalement: il a touché des jetons de présence, c’est à dire une rémunération en tant qu’Administrateur de la Société des Autoroutes Paris-Normandie (SAPN) alors qu’en même temps, il était Président du département de l’Eure, auquel titre il négociait directement avec la SAPN. Quatre délibérations ont été approuvées en 2016 et 2017 pour un montant d’un million d’euros payé par le département.

D’après la compagnie SAPN, il s’agit d’une pratique courante… mais, ce n’est pas parce que c’est courant que c’est légal!

Laisser un commentaire