Selon une étude Harris Interactif, les jeunes français sont de plus en plus woke et moins laïcs

Ne cherchez pas à vous voiler la face en pensant que le courant « woke » (NDLR: de l’anglais éveillé, qui ramène les gens à leurs appartenance) est conscrit aux États-Unis, car il commence déjà à faire son nid dans l’esprit des jeunes français.
Ainsi, selon une enquête d’Harris Interactive sur 1.097 personnes, les moins de 35 ans sont ainsi 80% à estimer qu’il faut adapter le fonctionnement des entreprises pour mieux répondre aux « attentes » des personnes selon leur origine ethnique, et 78% selon leur religion.

Ils sont 31% à considérer que dégrader des produits d’entreprises, des affiches publicitaires, ou occuper de force leurs bureaux est quelque chose qu’ils envisagerait à titre personnel contre une entreprise dont les pratiques leur déplairaient.


Les entreprises prisonnières du wokisme

55% des moins de 35 ans choisissent leurs produits en fonction de « la place accordée par l’entreprise qui commercialise ce produit aux attentes des personnes selon leur identité sexuelle (genre ou orientation) ».

Enfin, les jeunes sont 62% à estimer que les entreprises doivent veiller à ne pas communiquer « lorsqu’un message peut choquer spécifiquement les personnes d’une certaine religion ». Ce qui reste un peu en dessous des musulmans, qui considèrent, à 77%, qu’une entreprise doit faire attention dans toute communication à ne pas choquer les pratiquants d’une religion particulière.

Un commentaire

  1. A force de vouloir répondre à tous et tous, nous ne répondons plus à rien. Notre société sombre et seuls les rats continuerons de survivre une fois le navire au fond. Ils flireront au grès du vent sur l’océan de la paresse et de l’échec jusqu’à pouvoir une fois de plus monter sur autre navire et le faire sombrer.

Laisser un commentaire