Buzyn, comment peut-elle être encore candidate à Paris?

Pour que le second tour des élections municipales se déroule en juin, une chose est sûre pour le Conseil scientifique, il faudra respecter les conditions suivantes :

 « La campagne électorale doit être très réduite, très différente. Pas de campagne sur le terrain, pas de campagne sur le marché, pas de campagne à domicile »

Qu’en sera-t-il à Paris, le trio de femmes sera t-il toujours le même? Depuis le 1er tour, les annonces tonitruantes se sont multipliés dans le Journal Le Monde de la part de l’ex Ministre de la Santé Agnès Buzyn. Aura t-elle le toupet de se présenter en tête de liste?


Entre l’exécutif et le conseil scientifique, quelques erreurs de synchronisation…

Du côté de l’exécutif, on doit se prononcer sur la date du 2ème tour au Parlement pour le 23 mai au plus tard. Du côté du conseil scientifique, « Les premiers indicateurs qui vont nous montrer que la situation se passe bien, nous commencerons à les avoir uniquement à partir de la semaine prochaine« , indique son président, Jean-François Delfraissy. L’Etat va donc décider d’une date pour le second tour avant même que le Conseil Scientifique ne puisse réellement se prononcer pour des raisons d’observation de l’évolution du Covid-19.

Ce n’est pas la première fois que l’exécutif n’en fait qu’à sa tête. Le premier tour des Municipales a été maintenu le dimanche 15 mars, alors que le 14 mars à minuit, soit huit heures avant l’ouverture des bureau des votes, l’ensemble des bars, restaurants, cinémas et lieux publics fermaient leurs portes…
De la même manière, le Conseil scientifique avait recommandé la fermeture des écoles jusque septembre… Pourtant le 11 mai, ou plus exactement le 12, environ 1,5 millions d’élèves retournait sur le chemin de l’école. A ce jour 70 écoles ont dû fermer pour cas de Covid-19 sur les 40 000 écoles ouvertes.


A Paris, Rachida Dati souhaite conserver son électorat

Rachida Dati, sera elle, bel et bien présente. Elle a d’ailleurs confessé à Edouard Philippe:

«Si je considère, comme vous, qu’il est dangereux de suspendre trop longtemps l’exercice démocratique, je considère également qu’exclure une partie de la population du vote est une atteinte grave à ce même exercice démocratique»

Elle fait allusion aux populations agées et fragiles ou à risques, qui décideront peut-être de rester confinées comme on leur conseille depuis le début de cette crise sanitaire. Or, ces personnes âgées représentent le tiers de l’électorat de droite. Ainsi, elle soumet cette proposition:

 «Il pourrait être envisagé d’installer des bureaux de vote dans toutes les ‘résidences seniors‘ et même de subdiviser les bureaux de vote actuels dans des équipements municipaux de proximité»(…)« seul le vote par courrier assurerait aux personnes fragiles de pouvoir accomplir leur devoir citoyen sans avoir aucun contact avec une autre personne». «Il est indispensable de proposer le recours au vote par courrier ou vote électronique»


Qui sera la tête de liste LREM pour le deuxième tour?

Avec 17,3% des voies au premier tour, Agnès Buzyn s’est longuement exprimée dans les colonnes du journal Le Monde, le 17 mars 2020, avec des paroles qui font froid dans le dos :

 «Je suis partie [du gouvernement] en sachant que les élections n’auraient pas lieu», «on aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade» et pire encore lorsqu’elle indique : «je savais que la vague du tsunami était devant nous», et d’ «avertir Edouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir»,

Au vue de ses déclarations, n’aurait-elle pas dû démissionner dès potron minet?
Que nenni. Elle passe le relais à son successeur Olivier Véran qui récupère un cadeau empoisonné et doit gérer seul cette crise avec une préparation ou plutôt une impréparation coupable dont on risque de parler pendant quelques décennies.

D’après une ancienne collaboratrice d’Agnès Buzyn, elle se prépare… Elle se prépare à nous mentir, encore une fois. Comment pourrait-elle être audible après tout ce qu’elle a pu dire?
Cela va dépendre aussi de la date réelle du 2ème tour, car Edouard Philippe l’a dit, cela peut être en juin 2020 mais aussi en janvier 2021. En effet, le conseil scientifique suggère d’analyser la situation 15 jours avant la date du 2ème tour, si c’est le mois de juin qui était retenu.

Fin du suspense dans quelques jours...

Lire aussi : Masques, le gouvernement savait depuis 2018

Laisser un commentaire