Deux études américaines rétrospectives: « avec l’hydroxychloroquine, la probabilité de survie est deux fois plus importante » (07/07/2020)

Alors qu’aux Etats Unis, on déplore plus de 130 000 morts à ce jour, deux études américaines rétrospectives récentes démontrent l’efficacité de l’hydroxychloroquine chez les patients hospitalisés du Covid-19. Pourtant, depuis quelques jours, c’est désormais vers le remdesevir que ce sont tournés les Etats-Unis; le Président Américain Donald Trump a d’ailleurs raflé tous les stocks de chez Gilead, (le fabricant).

Lire la suite

Didier Raoult auditionné devant la Commission d’enquête : « L’IHU, c’est comme un fort à la Vauban »

Didier Raoult, ô combien défenseur de l’association hydroxychloroquine + azithromycine, vient d’être auditionné par les députés de la Commission d’enquête, avec Madame Bourguignon, Présidente de la Commission et Eric Ciotti, Rapporteur. Demain, le Professeur Karine Lacombe sera auditionnée dans ce même lieu, et on lui souhaite d’être aussi au moins aussi brillante que l’iconoclaste professeur de Marseille, qui répondait sans notes.

Lire la suite

Le patron du Lancet: « Je pense que les politiciens vont devoir s’expliquer »

Pour redorer l’image de sa prestigieuse revue The Lancet, son rédacteur en chef, Richard Horton, publie un livre au Royaume-Uni qui dénonce l’impréparation des pays riches face à la menace de pandémie annoncée dans sa revue dès le 31 janvier 2020. Il s’explique également sur le retrait de l’article tant décrié sur l’hydroxychloroquine. Un coup de tonnerre dans l’univers feutré des sciences.

Lire la suite

Didier Raoult avait raison: The Lancet retire son article « foireux »

Devant la déferlante de critiques méthodologiques de la part des plus grands scientifiques mondiaux, hier jeudi 4 juin 2020, The Lancet a annoncé le retrait de cette étude. Trois des quatre auteurs se sont rétracté et ont demandé son retrait. Pourquoi ce tel soubresaut? Tout simplement parce que la Société inconnue, Surgisphère, qui a récolté les données brutes, refuse ni plus ni moins de les communiquer aux auteurs de l’article pour des raisons invoquées de confidentialité. N’oublions pas l’impact fracassant de cette étude, qui a conduit à l’interdiction de l’hydroxychloroquine dans le cadre du Covid-19.

The Lancet a retiré l’étude du 22 mai sur l’hydroxychloroquine
Lire la suite

The lancet fait son mea culpa sur l’étude de la chloroquine

L’étude du Lancet du 25 mai 2020 portant sur l’utilisation de la chloroquine et de son dérivé dans la prise en charge des patients atteints de Covid-19 a entraîné la suspension des 16 essais cliniques en France. Cette étude conclue à une augmentation du risque de décès et d’arythmie cardiaque. Devant la méthodologie employée, une lettre ouverte rédigée par plus de 100 scientifiques à travers le monde a ainsi obligé la revue britannique à publier un erratum à propos d’une erreur de codage.

Lire la suite

Didier Raoult: « je suis une star des maladies infectieuses »

Invité ce jour sur BFM TV, Didier Raoult, notre Gaulois réfractaire se défend comme tous les mardi via une vidéo publiée sur youtube. Il nous rappelle son imposant CV avec pugnacité.

« Moi je suis une star des maladies infectieuses, j’ai un cursus qui fait rêver à peu près importe qui, aussi bien la fonction officielle, j’ai été le plus jeune président de l’Université de France, le plus jeune président des médecins, le plus jeune de tous les professeurs de la classe exceptionnelle, le professeur le plus ancien dans le grade de plus élevé de tout ce pays en médecine, j’ai tout eu dans ma vie. C’est moi l’élite« 

Didier Raoult 2 juin 2020

Les critiques de Didier Raoult n’ont pas manqué de descendre sa cible, à l’image du Docteur Laurent Alexandre :

Dossier hydroxychloroquine: l’éditeur du Lancet, ouvertement anti-Trump: faites-le lien!

Invité en duplex dans l’émission de Pascal Pro sur CNEWS ce matin, Philippe Parola, chef du service des maladies infectieuses de l’IHU de Marseille, nous explique le biais de l’étude du Lancet du 22 mai 2020, il s’étonne sur la précipitation de l’OMS à arrêter les études en cours avec l’hydroxychloroquine ou le gouvernement à abroger à la hâte le décret de l’autorisation de prescription de l’hydroxychloroquine. Il revient sur les raisons d’un emballement mondial provoqué par des enjeux politiques et financiers majeurs.

Lire la suite

Didier Raoult: l’offensive de Marseille contre « The Lancet »

Ce lundi 25 mai 2020, Didier Raoult nous a donné la primeur d’une vidéo sur youtube (voir plus bas). De la même manière que son indéfectible ami Philippe Douste Blasy l’a défendu hier sur BFM TV au sujet de l’étude « The Lancet » du vendredi 22 mai 2020 (lire notre article), Didier Raoult, absolument serein et décontracté, juge « foireuse » cette étude.

Lire la suite

Philippe Douste Blazy: « Si vous donnez de l’hydroxychloroquine à des gens qui vont mourir, c’est sûr qu’ils vont mourir »

Philippe Douste-Blazy, cardiologue de formation, nous ne l’avions pour ainsi dire, pas aperçu dans les médias depuis treize ans, et depuis le début de la crise du coronavirus, nous le voyons désormais sur tous les plateaux télé pour faire l’éloge du traitement prôné par le professeur Didier Raoult.

Interviewé hier sur BFM TV par Apolline de Malherbe, Philippe Douste Blazy, ex ministre de la santé, s’est exprimé vigoureusement sur l’étude internationale menée par la prestigieuse revue scientifique « The Lancet » qui dénonce l’inefficacité de la chloroquine et de son dérivé avec association ou non de l’antibiotique de la famille des Macrolides. Selon cette étude, de surcroît, elle augmenterait la mortalité et les arythmies, ce qui amené Olivier Véran a lancé une contre-enquête du Haut Conseil de Santé Publique hier.

Lire la suite

Covid-19: Olivier Véran se laisse 48 heures pour revoir sa copie sur la prescription de l’hydroxychloroquine

Dernier rebondissement dans l’affaire de la chloroquine ce samedi 23 mai 2020, Olivier Veran veut revoir sa copie sur la prescription de l’hydroxychloroquine et a saisi le HCSP (Haut conseil de la Santé Publique). Verdict dans 48 heures.
Cette déclaration fait suite à la publication ce vendredi 22 mai d’une étude dans la Revue « The Lancet » qui a analysé rétrospectivement les données d’environ 96.000 patients infectés par le virus SARS-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis. Environ 15.000 d’entre eux ont reçu l’une des quatre combinaisons médicamenteuses; ces quatre groupes ont été comparés aux 81.000 malades du groupe témoin n’ayant pas reçu ce traitement. Les résultats concluent à l’inefficacité des traitements proposés et pire, à une augmentation de la mortalité.

Lire la suite