30 dans une église: le double bras d’honneur d’Emmanuel Macron aux catholiques

Ce soir dans son énième allocution télévisée, le Président Emmanuel Macron a annoncé la réouverture des lieux de culte à partir de ce samedi 28 novembre 2020 au matin. Les croyants peuvent s’estimer heureux car leurs amis restaurateurs, par exemple, ne pourront rouvrir leur porte qu’à partir du 20 janvier 2021 – et encore – si les conditions sanitaires le permettent. La condition sine qua non est d’ouvrir les églises à 30 fidèles choisis « au hasard »???, « les premiers arrivés »???, « les plus fidèles »???


Alors que la Conférence des évêques de France avait proposé l’occupation du tiers de la surface des Eglises, Emmanuel Macron propose une jauge à 30 fidèles

Considérant que l’annonce d’Emmanuel Macron mardi soir n’est pas du tout conforme aux discussions des dernières semaines, la conférence des évêques de France n’a pas tardé à réagir par communiqué à cette décision ubuesque.

Les réactions sont nombreuses et quasi-unanimes parmi les prêtres: « inadmissible », « irrespectueuse », « absurde »… la décision de Macron pourrait être une des pires qu’il ait prises dans cette crise du Covid (c’est dire) pour constituer l’hostilité contre lui. Pour l’évêque de Gap, Xavier Malle « Ce n’était pas du tout une consultation en réalité. Ce résultat démontre une méconnaissance complète de ce qu’est un culte. (Le Figaro, 25/11/2020)



Cette jauge a été définie quelque soit la taille du bâtiment religieux :

  • chapelle : 30 personnes
  • cathédrale : 30 personnes
  • abbaye : 30 personnes
  • église : 30 personnes
  • couvent : 30 personnes…

Une autre question tout aussi « essentielle » est soulevée par cette mesure absurde: combien de temps les églises vont-elles être privées de quête, et donc de moyens d’agir pour elles-mêmes et pour les plus défavorisés?

Laisser un commentaire