F-X. Bellamy à propos de la Turquie

Le président turc Recep Erdogan avait menacé l’Europe le 11 mars 2020 et singulièrement la Grèce, qui possède une grande frontière avec elle, de ne plus contenir les milliers de migrants qui sont entassés à sa frontière si l’Europe ne cédait sur toute une série de revendications politiques et économiques : assouplissement des règles des visas pour les turcs voulant entrer en Europe, assortie des modifications des règles douanières, l’accélération de l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne ainsi qu’une aide financière. Le leader déclarait ceci :

« Nous maintiendrons les mesures actuellement mises en place à la frontière jusqu’à ce que les attentes de la Turquie (…) reçoivent une réponse concrète »

Lire la suite