Deux policiers se font tabasser, dérober leurs armes et tirer dessus à Herblay

Dans le Val d’Oise, à Herblay, deux officiers de la Police judiciaire de Cergy en planque et en civil se sont fait tirés dessus par deux ou trois individus mercredi soir vers 22h30 dans une zone industrielle d’Herblay. Après avoir été frappés extrêmement violemment, et avoir dérobé les armes de service des policiers, ils leur ont tiré dans la partie basse de leurs corps (dans les jambes et le bassin). Probablement alcoolisés au moment des faits, les agresseurs se sont enfuis à pied.

Les secours ont pu intervenir rapidement pour venir au chevet des deux hommes, dont l’un est nouvel entrant dans la Police. Le pronostic vital de cet agent, qui a reçu quatre balles, était engagé hier soir. A l’heure où nous écrivons ces lignes, « Il se bat pour la vie ». Le second, major de police, a été blessé aux jambes.

Les syndicalistes de la police se sont émus de cette nouvelle agression:

« Les auteurs de cette ignoble agression, qui est qualifiée de tentatives d’homicides sur personnes dépositaires de l’autorité publique sont activement recherchés […] Nous espérons que l’enquête va rapidement permettre d’identifier les auteurs de cette agression et de les traduire le plus vite possible devant la justice ».

Ludovic Collignon, secrétaire départemental d’Alliance 95.

L’enquête revient à la brigade criminelle de Versailles. Selon une information de Valeurs actuelles, un « Africain aux cheveux courts » et un « métis aux cheveux frisés » figurent parmi les personnes recherchées.
Aujourd’hui selon les statistiques officielles, 18 policiers sont agressés tous les jours en France.

Un commentaire

  1. Il est certain que ces gens-là ont peu à voir avec les gilets jaunes:ce serait plutôt du genre « gibier de potence ».Pourtant, face à de pareils malfrats il pourrait être indiqué de recourir à des armes type « LBD 40 ».A l’évidence ce n’est pas le cas :le pouvoir politique pense qu’il est + pertinent de recourir à toutes les armes possibles et imaginables (y compris des armes mutilantes)contre le peuple (# malfrats de la pire espèce).Il y a eu un mémorable précédent à Viry-Chatillon ainsi qu’à Dijon.L’absence totale de stratégie du Ministère de l’Intérieur est effarante et inquiétante aussi.

Répondre à 5556effarant Annuler la réponse.