L’allemagne refuse la nationalité à un libanais qui refuse de serrer la main à une femme

Contrairement à la France, nos voisins d’Outre-Rhin ne distribuent pas les naturalisations comme des confiseries sur les bords des routes du Tour de France. Cela s’illustre avec la cas de ce médecin libanais arrivé en Allemagne en 2002, pays où il a fait ses études, et avait réussi brillamment toutes les démarches jusqu’à sa cérémonie de naturalisation en 2012. Toutes jusqu’à la dernière étape.

En effet, l’homme de 40 ans aujourd’hui a fait une erreur de taille en refusant de serrer la main à la fonctionnaire qui traitait son dossier le jour de la remise de son certificat. Pour se défendre, le médecin a évoqué la femme comme un “un danger de tentation sexuelle”. On croît rêver.

Furieux, l’homme a utilisé tous les recours que lui permet la Loi fédérale: d’abord le tribunal administratif de Stuttgart, puis, en appel, le tribunal administratif du Bade-Wurtemberg. C’est donc devant le tribunal administratif fédéral qu’a été définitivement été acté le rejet de sa demande de naturalisation, le 17 octobre 2020.

Pour le juge, dans toute sa sagesse, « La poignée de main est profondément enracinée dans la vie sociale, culturelle et juridique, façonnant la manière dont nous vivons ensemble ». A méditer au moment où en France les débats sur l’obtention des papiers est plus vive que jamais.

Laisser un commentaire