En septembre 2015, France Inter écrivait que les terroristes parmi les migrants était un « fantasme »

Jeudi 29 octobre 2020, un clandestin d’une vingtaine d’années de nationalité tunisienne arrivé depuis Lampedusa a commis un triple meurtre terroriste épouvantable dans la basilique Notre-Dame de Nice.

De « fantasme », la présence de gens qui détestent la France au point de vouloir s’attaquer à ses symboles et ses concitoyens dans le flot des migrants s’est imposée petit à petit comme une réalité.


Un visible retour en arrière

La digue étanche qu’avait tenté – un temps – de dresser France Inter entre « migrants » et « terroristes » est en passe de céder sous le poids de la réalité.

Dans cet ordre d’idée, le 13 septembre 2015, déjà France Inter avait été rattrapé par la patrouille numérique pour avoir discrètement modifié le titre et le chapeau d’un de ses articles, comme nous le reproduisons ci-dessous.

Laisser un commentaire