Deux clandestins et deux mineurs insultent et violentent une famille juive à Aubervilliers, ils ressortent libres

Jeudi à 20 h 40, le jour d’Hanouka, la fête juive des lumières, une famille juive circulait à Aubervilliers joyeusement en diffusant de la musique en hébreu. Ils ont été pris à partie par un groupe de 4 individus, deux majeurs en situation irrégulière et deux mineurs, qui leur ont hurlé «nique les juifs», avant de « secouer la voiture et jeter des bouteilles en verre sur la carrosserie ».

Placés en garde à vue peu de temps après, leur histoire avait même déclenché un tweet indigné du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin qui les a même qualifiés d’« auteurs » au lieu de « suspects ». « L’impunité zéro » promise par Gabriel Atal a du plomb dans l’aile…

Et bien, on l’apprend de la part du parquet de Bobigny, les 4 personnes mises en cause pour « insultes à caractère antisémite et des violences » ont été relâchées ce dimanche, en attendant que la Justice ne décide éventuellement de poursuites.

Un commentaire

  1. Que des paroles de la part des autorités cela ne coûte rien !! Et l’autre Fouteux est sur les traces de son père et sa haine anti-blancs !! Belle mentalité à exclure de l’équipe de France !

Laisser un commentaire