Philippe Juvin, un concurrent probablement trop sérieux pour Macron, vient d’être privé de Légion d’Honneur

Nous sommes désormais bien habitué aux voltes face dans le mandat d’Emmanuel Macron et cela s’est encore confirmé très récemment. Le 3 décembre dernier, Philippe Juvin, le chouchou médiatique de la crise sanitaire, s’est vu proposer la légion d’honneur par Matignon, il l’accepte et, 20 jours plus tard, le 23 décembre, il reçoit un mail indiquant que finalement, il ne sera pas décoré.

Que s’est-il passé pendant ces 20 jours? Car dans ce même timing, sa consoeur, Karine Lacombe, elle, s’est vu remettre la Légion d’honneur. On peut alors se demander à quel point le « politiquement correct » ou le « politiquement incorrect » influence l’arbitrage favorable ou défavorable de la Légion d’honneur.

On voulait le féliciter pour son « investissement dans la lutte contre l’épidémie« , n’a t-il pas été trop critique sur l’action du gouvernement, notamment sur les plateaux télé ou dans son livre qui sort demain : « Je ne tromperai jamais leur confiance«  où il explique qu’on peut se tromper une fois mais pas continuellement pendant un an comme l’a fait l’exécutif dans cette crise sanitaire…


Un commentaire

  1. Je le répète, le vrai honneur de la Légion d’Honneur consiste justement à ne pas l’avoir, tant il est patent que ceux qui la reçoivent depuis bien des années ne la méritent à aucun des titres qui ont prévalu pour en être honoré depuis sa création par Napoléon et plus tard, je veux dire jusqu’aux temps modernes où la braderie banquignolesque a commencé sur les chapeaux de roues : aujourd’hui, on constate que ça sert à faire « pan pan culcul » à une personne honnête envers le peuple ! France, réveille toi !!!!!

Laisser un commentaire