L’attaque meurtrière du capitole serait le fait d’un suprémaciste noir de « Nation of Islam »

L’identité de celui qui avait attaqué, à Washington, le vendredi 2 avril 2021 après-midi, deux policiers américains (tuant l’un d’eux) qui gardaient le Capitole a été révélé.
Il s’agit d’un certain Noha Green, membre présumé de Nation of Islam, un groupuscule suprémaciste noir à l’idéologie homophobe et antisémite, entre autres. Il était actif sur les réseaux sociaux et y annonçait récemment la fin du monde.


Le policier décède après avoir été percuté

La protection de ce bâtiment emblématique de la démocratie américaine commençait à être allégée trois mois après son envahissement par des partisans de la mouvance Q Anon.

L’homme avait précipité vendredi vers 13h30 sa voiture sur les deux policiers en faction avant de brandir un couteau en sortant de son véhicule tout en avançant vers d’autres forces de l’ordre. Il a, après les sommations d’usage, été abattu par la Police.


Un mouvement raciste anti-blanc, homophobe et antisémite

Comme son nom l’indique, Nation of Islam incorpore des éléments d‘islamisme et de racisme contre tout ce qui n’est pas afro-américain. Son fondateur en 1981 est Luis Farrakhan né en 1933, un admirateur de Malcom X qui fait l’objet de multiples procédures judiciaires, notamment pour antisémitisme. Mais aux Etats-Unis, le régime de la liberté d’expression étendu leur permet de continuer ses activités notamment via les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire