AccueilSociétéViolences(Vidéo) Une femme de ménage tente de s'immoler pour dénoncer le squat...

(Vidéo) Une femme de ménage tente de s’immoler pour dénoncer le squat qu’elle subit depuis 3 ans

Jeannine est une femme de ménage de 59 ans qui est à bout. Avec son frère Pascal et sa soeur Monique, ils avaient hérité en 2018 d’un appartement de 26 m2 dans le Vème arrondissement de Paris, estimée 350.000€. Et ils découvrent, non sans stupeur, qu’un couple avec ses 3 enfants occupent les lieux ne sont pas ceux qui figurent sur le bail, et ce, depuis 2010.

Désormais, cela fait trois ans que la famille de la défunte est en procédure judiciaire d’abord pour loyers impayés, puis pour expulsion (avec relogement dans une chambre d’hôtel à leurs frais à la clé).

En effet, en octobre 2021, une assignation en expulsion a été présentée par la famille devant la Justice. Sa décision ne sera connue que le 22 mars 2022. Et depuis tout ce temps, ils doivent payer les factures et les charges de cette famille parasite. La famille a déjà dû faire des demandes de crédit pour payer frais de justice et charges dû au squatteur.


Résignés à vendre le studio

Des travaux sont prévus dans l’immeuble. La perspective de devoir les payer les a amener à considérer à brader le studio à 100.000€. C’est trois fois et demi moins que son prix estimé. Entre-temps, le père de famille squatteur, qui possèderait 2 sociétés, a bénéficié de la naturalisation française.

Mercredi 19 janvier 2022, Jeannine a tenté de s’immoler, briquet à la main, devant l’Hôtel de Vile de Paris. Elle entendait crier son désespoir face à cette situation intolérable sous les fenêtres d’Anne Hidalgo. Elle a pu être sauvée avant de mettre le feu à son corps. Vendredi, la ministre du logement Emmanuelle Wargon a tweeté que la lutte contre les squats “a toujours été une priorité”… Au milieu de nombreux tweets sur le climat et sur Valérie Pécresse.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :