(Extrait) Entretien avec Mathieu Bock-Côté sur le conservatisme (mai 2020)

Mathieu Bock-Côté est un sociologue canadien né en 1980. Là-bas, il est considéré comme un nationaliste conservateur. Il a publié sept livre, dont le dernier en date s’appelle L’empire du Politiquement correct (Ed. du Cerf, 2019). Il écrit dans le Figaro, à la Revue des Deux Mondes ou sur son blog. Interview avec Paul Gallard de la Droite de Demain :

«La démocratie libérale est victime d’un détournement de sens»

Bonjour monsieur Bock-Côté, déjà d’une manière générale, quels sont les grands axes du conservatisme du XXIème siècle ? 

Leo Strauss, dans son ouvrage Le libéralisme antique et moderne, distinguait le libéralisme du conservatisme en disant du premier qu’il était naturellement aspiré par le mythe de l’État universel, ou du moins, dirions-nous aujourd’hui, par le fantasme de l’unification du monde par le marché et les droits de l’homme, alors que le conservatisme est d’abord attentif à la diversité du monde, c’est-à-dire à la diversité des peuples,des États, des religions, des civilisations. Strauss nous met sur une bonne piste, même si je parlerais quant à moi de la distinction entre progressisme et conservatisme. Le conservatisme, autrement dit, est une philosophie politique des médiations et de l’enracinement, il s’intéresse à l’homme situé, et rappelle que si l’aspiration à l’universel est constitutive de la condition humaine, elle ne saurait faire l’économie d’un ancrage particulier. Lire la suite de l’interview sur Droite de Demain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s