AccueilViolencesMenaces de mortUn élu de la République de la Courneuve "déséquilibré" voulait "devenir le...

Un élu de la République de la Courneuve « déséquilibré » voulait « devenir le nouveau Mohammed Merah »

Le conseiller municipal d’opposition au maire communiste Gilles Poux de La Courneuve, Mohamed Bekhtaoui, comparait aujourd’hui pour « outrage et apologie du terrorisme » devant le tribunal de Bobigy.
En plein confinement, en avril 2020, alors que la ville accueillait Emmanuel Macron, l’homme de 37 ans, qui avait déjà des dizaines de condamnations diverses pour vols, violences verbales, ou encore des délits routiers, s’en est pris aux policiers présents aux cris d’Allahou akbar:

« Je vais devenir le nouveau Mohamed Merah. J’ai eu de la chance de le côtoyer, il m’a ouvert les yeux. Je vais faire un carnage ».

Mohamed Bekhtaoui

L’expert psychiatre appelé par le tribunal a constaté chez l’élu de l’Union Populaire Républicaine (UPR) une « fragilité psychologique ». Et le tribunal considère qu‘il n’y a pas lieu de le condamner pour apologie du terrorisme.


La question qui subsiste est la suivante: combien de ces « petits êtres fragiles » peuplent nos conseils municipaux en France?

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :