20 propositions d’Othman Nasrou, élu de Trappes, contre le séparatisme

Othman Nasrou, chef de file de l’opposition de droite à Trappes, vice-président de la région Ile-de-France dans la majorité de Valérie Pécresse, jeune élu de 33 ans, trouve que la Loi pour «conforter la laïcité et les principes républicains» comporte trop d’angle morts.
«Il faut être courageux, équilibré et structuré. Jusqu’à présent le pouvoir n’a rien prouvé sur ces sujets mais gageons qu’il est déterminé à passer des mots aux actes. Il ne reste qu’une petite année pour le faire ».
Il propose 20 solutions pour lutter contre le séparatisme islamique et notamment un délit de clientélisme :

  1. Création d’un délit de clientélisme pénal.
  2. Création d’une autorité indépendante de lutte contre le clientélisme dotée de moyens juridictionnels.
  3. Prononcer l’inéligibilité des candidats radicalisés.
  4. Mise en place d’une formation à la laïcité et à la lutte contre le séparatisme en préfecture, à destination des élus locaux en début de mandat.
  5. Permettre aux maires d’interdire la location de salles municipales pour des prétextes religieux.
  6. Faire de la radicalisation un motif juridique de licenciement.
  7. Étendre la procédure de criblage du SNEAS (service national des enquêtes administratives de sécurité) à l’ensemble des métiers du secteur du transport de personnes ainsi qu’aux sous-traitants des opérateurs.
  8. Étendre les enquêtes du SNEAS aux services éducatif et sanitaire.
  9. Fixer un plafond à la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain) pour favoriser réellement la mixité sociale. (voir la position de Valérie Pécresse)
  10. Mise en place d’une charte de la laïcité par une nouvelle structure pour la défense de la République.
  11. Remplacer l’Observatoire de la laïcité (notre article) par une nouvelle structure pour la défense de la République.
  12. Création de Maisons de la République dans chaque quartier prioritaire.
  13. Favoriser l’ouverture de «classes passerelles» dans les QPV (quartiers prioritaires de la politique de la ville).
  14. Mise en place d’un stage républicain obligatoire pour les nouveaux résidents extracommunautaires.
  15. Multiplier les projets artistiques portés par de grandes institutions culturelles avec les habitants de QPV.
  16. Publication des statistiques mensuelles liées à l’immigration permettant de définir une véritable politique migratoire.
  17. Systématisation des peines d’interdiction de paraître et application aux faits de radicalisation.
  18. Création de « zones vertes » aux abords des établissements scolaires, parcs et aires de jeux.
  19. Rendre obligatoire les contrôles et dépistages réguliers de consommation de stupéfiants une fois la peine de prison purgée.
  20. Construire des centres de détention spécifiques pour éviter la radicalisation des primo-délinquants et multiplier par trois les places disponibles au sein des quartiers de prise en charge de la radicalisation (QPR).

Laisser un commentaire