Immigration: les français en phase avec les propositions de la Droite

Jérôme Fourquet, directeur du département «opinion et stratégies d’entreprise» de l’IFOP, rapporte que les français sont très mécontents des orientations de l’immigration par le gouvernement actuel, selon une vague d’enquête du début d’année* sur ces sujets et publiée dans la collection « Le Figaro Enquêtes ». Les préconisations des français interrogés sont complètement à rebours des préceptes du pouvoir macroniste.

*L’enquête a été menée par internet auprès d’un échantillon de 1.008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 22 au 23 janvier 2020.


Voir la totalité de l’enquête de l’IFOP (janvier 2020) :


Contrôler nos frontières

Graphique 1 : Seuls 32% des Français estiment que «les pouvoirs publics luttent efficacement contre l’immigration clandestine». Le contrôle des frontières est pourtant un levier de l’Agence Frontex (créé en 2004) qui a été utilisé à plusieurs reprises, notamment avec l’Italie, lors des Printemps Arabes en 2011 ou lors des attentats de 2015.
Dans son livre « Immigration: ces réalités qu’on nous cache » chez Robert Laffont, le membre du Conseil d’Etat Patrick Stéfanini écrit : «une telle mesure est parfaitement justifiée en situation de crise, que celle-ci soit d’ordre sanitaire, terroriste ou migratoire.»


Conditionner les aides

Graphique 2 : Pour 64% des français, les aides pour les immigrés sont trop importantes par rapport à celles pour les français établis depuis plus longtemps. La question de l’Aide médicale d’Etat est dans toutes les têtes.


Changer la nature de l’immigration

Graphique 3 : La coagulation des débats sur le séparatisme islamisme, les grands flux d’immigration arrivés récemment, et les troubles sociaux qui sont apparus avec éclat lors des émeutes des banlieues de 2005, ont fini par cimenter une large majorité de français autour de l’idée que l’immigration devrait être choisie (d’où l’idée de quotas) et non plus subie comme actuellement. Elle est formée de 78% des français, soit +3 points en deux ans. Pour le député LR Eric Ciotti, il y a eu 500.000 étrangers entrés légalement sur le territoire français en un an : titres de séjour, demandeurs d’asile et mineurs étrangers isolés.


Non, monsieur Macron, l’immigration n’est pas nécessairement une chance

Graphique 4 : L’immigration n’est une chance pour la France que pour 32% des français interrogés.


Côté propositions concrètes pour changer notre Droit

Le droit du sang est préféré au droit du sol, pour 58% des français. A peu près la même proportion, soit 55%, sont favorables à la «suppression du regroupement familial». Le changement de population provoque également une crise identitaire et un réflexe d’entre-soi. Il faut rappeler qu’aujourd’hui en France, près de 19% des garçons qui naissent en France reçoivent des prénoms arabo-musulmans (Notre article). Pour réformer ceci, seul le référendum pourra permettre de contourner les obstacles juridiques à un tel changement de paradigme.

Sur ce thème lire aussi : La France est encore plus à droite qu’avant

Laisser un commentaire