Un enseignant quitte le collège où Samuel Paty a commencé à enseigner pour avoir été pris à parti par un parent d’élève

Le « Pas de vague » aurait-il encore de beaux jours devant lui, contrairement à ce que claironnait Jean-Michel Blanquer?
En tous cas, le 9 novembre 2020, dans le Collège des Battières (5ème arrondissement de Lyon) un professeur d’histoire-géographie donnait un cours sur la laïcité. Ce cours n’a pas plu à un père d’un de ses d’élèves, qui s’est chargé de lui dire vertement devant les grilles du collège. Le professeur a fait la seule chose qu’on attend de lui: il a déposé plainte.

Et quand à la famille, elle ne s’est jamais présentée à la convocation du rectorat. Et c’est cet engrenage, que l’on ne connaît désormais que trop bien, qui lui vaudra son départ le 18 décembre 2020 en catimini. Un collègue témoigne dans les colonnes du Progrès :

« Là où on a été complètement choqué, c’est d’apprendre le 18 décembre, au détour d’un mail, que notre collègue partait. On a fait confiance à la hiérarchie pour qu’elle gère le problème et cela n’a pas été fait. (…) Notre collègue se retrouve malgré lui à devoir partir. »

Une collègue enseignante du professeur forcé à partir, Le Progrès Rhône, 04/01/2021

Les professeurs se mettent en grève pour protester, et du côté du Rectorat, pas de son, ni d’image, mais on « suit la situation avec attention » en attendant d’entendre tous les professeurs. A noter également que l’un des enfants du père menaçant était rentré au collège avec un objet contondant et a été suspendu… une journée en décembre 2020. Les profs réclament que les enfants soient scolarisés ailleurs.
Petit détail : ce collège est aussi celui où le Professeur Samuel Paty a commencé à enseigner. 2021 commence déjà beaucoup à ressembler à 2020, ne trouvez-vous pas?

Laisser un commentaire