(Vidéo) Gérald Darmanin adapte son discours sur l’Islam selon l’interlocuteur

Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin va finir par se dédoubler. Intraitable avec l’immigration et l’Islam radical le temps d’un livre et d’un débat avec Marine Le Pen qu’il accuse de « mollesse » face à l’Islam, il revient de loin, En affirmant par exemple, la semaine dernière sur Europe 1, que l’Islamisme n’a « pas de religion ». Comme si les dernières paroles des frères Kouachi aux survivants après avoir perpétré leur massacre à la rédaction de Charlie Hebdo n’avaient pas lancé « Lis le Coran », et que les terroristes n’étaient pas enterrés selon le rite musulman. Une énormité relevée par Jean-Sébastien Ferjou, le directeur de la rédaction d’Atlantico:


« Baisser la garde sur les islamistes »

Pour éviter de devoir désigner l’Islamisme comme problème seul et unique de séparatisme (c’est à dire de contre-société au sein de nos villes, nos banlieues et campagnes), Gérald Darmanin s’est inventé de nouveaux ennemis : les suprémacistes blancs et les évangélistes (si, si, il l’a vraiment dit). Et au-délà de la blague, cette invention a des conséquences très sérieuses, comme le constate le journal Marianne, on obtient ce témoignage édifiant :

« A la demande du Préfet, on a dû baisser la garde sur les islamistes pour travailler sur les évangélistes »

Un agent du renseignement territorial, cité par Marianne

Quelle menace sur la sécurité font peser l’Eglise Evangélique sur les intérêts français ici et à l’étranger? La question reste en suspens…


L’intox de l’augmentation de 0,6% du nombre d’étrangers en France en 29 ans

Enfin, côté chiffres de l’immigration, la présentation de Gérald Darmanin est malhonnête. Il a évoqué face à Marine Le Pen hier sur le plateau de « Vous avec la parole » le chiffre de 7,3% d’immigrés en France, dont la moitié d’européens (Vidéo ci-dessous). Pour vous donner un ordre de grandeur, le nombre d’entrées sur le territoire légalement a été en 2019 d’environ 400.000.

Ce n’est pas un pourcentage de 2021 mais un chiffre de 2000 environ. Cela évidemment est à mettre en balance avec l’explosion des naturalisations (dont la quasi-automaticité pose question). L’INSEE parle sur son site d’un pourcentage d’étrangers de 9,9 % de la population totale, en voici le détail:

Source : Le Figaro

Mais quid du niveau de qualification de ces étrangers? Comme le disait le Docteur Laurent Alexandre il y a deux jours sur CNews, « Aujourd’hui la France fait partir ses cerveaux et fait venir des gens peu qualifiés. Nous importons des bac-5 et nous exportons des bac+10, cette stratégie est suicidaire”.

Un commentaire

  1. Que faire quand celui qui surveille le bon ordre dans notre Nation se met à avoir des problèmes d’implication personnelle, ou d’égarements provoqués, … à part lui tenir tête et lui intimer de reprendre sa raison, qui ne doit être autre que LA FRANCE.

Laisser un commentaire