AccueilInternationalEuropeUrsula von der Leyen et Emmanuel Macron veulent la fin des votes...

Ursula von der Leyen et Emmanuel Macron veulent la fin des votes à l’unanimité dans l’UE

Lundi 9 mai 2022, au parlement européen, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a exprimé, à la tribune de Strasbourg, le souhait de revenir sur les traités de l’Union Européenne afin d’en exclure le vote à l’unanimité pour avancer plus vite sur « certains sujets ». Elle a également souhaité développer de nouvelles compétences pour les 27 en matière de santé et de défense. Un chantier qui pourrait durer des années.

« J’ai toujours dit que le vote à l’unanimité dans certains domaines clés n’avait tout simplement plus de sens, si nous voulons être capables d’avancer plus vite.« 

Ursula von der Leyen, le lundi 9 mai 2022

Macron et von der Leyen main dans la main

Dans la foulée, au même micro, Emmanuel Macron se dit parfaitement en phase avec cette orientation. Derrière cette proposition, il y a l’idée d’en finir avec le droit de véto et accessoirement, les souverainetés nationales. Le président a aussi mis en avant l’intégration de l’Ukraine dans une mystérieuse «communauté politique européenne», indépendante du statut d’Etat membre.


L’Europe fédérale en marche

Il est inscrit dans le Traité de Lisbonne que les dispositions qui concerne les sujets sensibles (fiscalité, protection socialeadhésion de nouveaux États membres à l’UE, politique étrangère, sécurité et défense commune).

“Le principe qui prévaut dans le cas de l’UE est le principe de l’égalité entre les États, quel que soit le poids politique ou économique de ces Etats. Ce principe vise à empêcher le retour au rapport de force qui a dominé les relations intra-européennes auparavant”

Jean-Luc Sauron, professeur à l’Université Paris Dauphine, Toute l’europe, 12/05/2022

Pour rappel, 13 pays de l’Union Européenne (Bulgarie, Croatie, Danemark, Estonie, Finlande, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovénie et Suède) ont publié une tribune contre le remplacement de la règle de l’unanimité par le vote à la majorité.

« Nous ne sommes pas en faveur de tentatives inconsidérées et prématurées visant à lancer une telle procédure. »

Tribune de 13 pays de l’UE défavorables à la fin de la règle de l’unanimité, sur Twitter

Toujours est-il qu’une « convention de révision des traités » est prévue dès le mois de juin 2022. La fracture européenne ne cesse de s’élargir à mesure que les tenants d’une Europe fédérale n’avancent leurs pions.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

%d blogueurs aiment cette page :