AccueilIslamRadicalisationRachel Keke, député LFI, proteste contre l'expulsion d'un fiché S pour radicalisation

Rachel Keke, député LFI, proteste contre l’expulsion d’un fiché S pour radicalisation

Le multirécidiviste ivoirien Mousse B. (le nom est gardé secret), 38 ans, a 20 mentions à son casier judiciaire pour – notamment – violences, port d’armes, association de malfaiteurs, etc. Il a reçu, lundi 14 novembre 2022 au matin, le soutien de la député franco-ivoirienne de La France Insoumise Rachel Keke. Celle-ci est venu avec plusieurs militants, armés d’une caméra, qui voulaient aussi entrer pour lui « rendre visite » dans le centre de rétention administratif (CRT) à côté du commissariat de Plaisir. Cette vidéo a été exhumée aujourd’hui alors que cet individu devenait dans plusieurs articles de presse le symbole d’un autre débat celui sur la faiblesse de l’exécution des OQTF.


La sphère islamo-gauchiste en toute impunité

En effet, dans l’entourage de Rachel Keke, des activistes s’acharnent à perturber le travail de la police et de la justice qui cherche à l’éloigner du territoire depuis aussi loin que… 2004. L’activiste qui a filmé la scène de l’arrivée de madame le député, Hadama Traoré, s’est déjà illustré dans le passé pour avoir défendu le geste du tueur au couteau de la Préfecture de police de Paris en octobre 2019, Mickaël Harpon.


8 ans de prison et un islam radical

Mousse B. est détenu au CRA de Plaisir avant d’être expulsé (ce qu’il a réussi à faire échouer à 8 reprises en échappant aux tests PCR avant embarquement).
Auparavant, il avait effectué 8 ans de prison consécutives. Il est notamment fiché pour radicalisation depuis 2018 après qu’un aumônier musulman lui ait fait lire un livre salafo-wahabite. Par la suite, il a violé plusieurs mesures de contrôle de l’administration qui fait suite à son inscription au fichier des personnes radicalisées.

Et c'est ce modèle que la France Insoumise souhaite donner à ses sélecteurs ?

L’histoire complète de Mousse B., tout aussi édifiante, est racontée par Amaury Bucco, du service police-justice de CNews :

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

%d blogueurs aiment cette page :