Gérald Darmanin: le fiasco des visas aux maghrébins

C’était sans doute un hasard, que le choix de ce dimanche 18 décembre 2022, jour de la finale de la Coupe de monde de football, qui voyait toutes les antennes des chaînes d’info saturées de reportages à la gloire de l’équipe nationale. Toujours est-il que l’annonce du ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, en visite en Algérie, ce jour-là, de desserrer la délivrance de visas (NDLR: elle avait baissé de 50% cette année pour l’Algérie et le Maroc et de 30% pour la Tunisie) aux algériens sans aucune contrepartie affichée est passée totalement inaperçu.
Même pas de gaz, puisque le pays n’en exporte pas et reste assis sur son trésor de guerre dont les infrastructures ont été construites par la France alors qu’elle était département français. Elle est pourtant scandaleuse au regard des flux d’irrégulier enregistrés cette année (10.000 estimés par le consulat d’Alger).


l’Algérie ne respecte jamais ses engagements

Dans le bras-de-fer qui l’opposait à Alger sur le dossier des laissez-passer consulaires (qui permettent les OQTF), Gérald Darmanin apparait donc comme celui qui s’est dégonflé le plus vite. Lui aussi qui a obtenu des résultats faméliques. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Cet été on en était à 91 laissez-passer consulaires délivrés par l’Algérie, on atteignait à la fin d’année de l’ordre de 300. Et l’Algérie, de son côté ne respecte toujours pas signé ses engagements, pourtant signés le 28 avril 1994, de reprendre ses laissez-passer consulaires.

Et l’humiliation ne sera pas complète sans rappeler que la mesure d’assouplissement des visas concernaient également la Tunisie et le Maroc. Sauf que dans le cas de l’Algérie, les visas accordés sur la base des accords sur le statut des algériens venant en France remontant à 27 décembre 1968 (jamais révisés) et de 2004 sur les visas diplomatiques. Ceux-ci sont très avantageux pour les algériens qui viennent en France, et qui peuvent s’y faire soigner sans avance de frais, par exemple.

On le voit à travers cet exemple supplémentaire, à l’approche du texte sur l’immigration auquel Macron a mis ses conditions, Darmanin a son affichage de fermeté qui se rétrécit de plus en plus visiblement…

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.1 / 5. Nombre de vote(s): 12

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

  • STATISTIQUES DU SITE

    • 1 002 889 visites depuis le 21 avril 2020
%d blogueurs aiment cette page :