(MàJ) Covid-19: recrudescence d’enfants avec des symptômes de la maladie de Kawasaki en Europe

Mise jour du 15 mai: Un enfant de 9 ans est décédé à l’hôpital de la Timone à Marseille, ce vendredi 15 mai. Il souffrait d’une myocardite, une forme rare de la maladie de Kawasaki, et était positif au Coronavirus, selon Santé Oublic France. C’est une première en France. Le chef de service pédiatrique a précisé qu’il avait eu des soins pendant sept jours (Valeurs Actuelles).

On observe une recrudescence de formes atypiques de la maladie de Kawasaki depuis le mois d’avril 2020 en Grande Bretagne, Italie, France, Espagne et Belgique, c’est-à-dire précisément les pays d’Europe les plus touchés par le Covid-19. Ces symptômes sont des douleurs abdominales, des troubles gastro-intestinaux et une inflammation cardiaque chez les enfants âgés de 2 à 10 ans, sans antécédents connus. Dans les formes graves, elle se traduit par une inflammation des artères, notamment coronaires, susceptible d’aboutir à un infarctus du myocarde.

Cette maladie pourrait être causée par le coronavirus, a déclaré Matt Hancock, le secrétaire d’Etat à la Santé anglais à la radio LBC.

« Nous ne sommes pas sûrs à 100 % parce que certaines des personnes qui l’ont contractée n’ont pas été testées positives (au coronavirus). Nous faisons donc actuellement beaucoup de recherche.

Mais, si « c’est quelque chose qui nous préoccupe », fait néanmoins rassurant, il s’agit d’ « un petit nombre de cas ». 12 enfants ont été recensés au Royaume-Uni

Lire la suite

L’arabe à l’école, Tunis l’a mis!

Le décret du 2 mai 2020 passé quasiment inaperçu (de façon confinée pourrait-on dire) d’enseigner l’arabe dès le cours élémentaire est pourtant l’éclatant fruit d’une longue série de renoncements, qui a pris peu à peu pris prétexte de l’islamisme pour s’adapter aux enfants issus de l’immigration maghrébine plutôt que d’accentuer la maîtrise du français, seule clé d’une intégration réussie. C’est l’histoire de ces renoncements que je vous propose de parcourir.

Lire la suite

(Interview) Kevin Bossuet, « L’égalitarisme est un désastre »

Extrait d’une interview de Kevin Bossuet, professeur d’Histoire et collaborateur à Valeurs Actuelles et Sud Radio, centrée sur l’école d’aujourd’hui:

« Certains petits musulmans ont davantage confiance en l’imam qu’en leurs enseignants. Ils ne supportent plus de voir des Juifs car ils sont pro-palestiniens, ils malmènent les «petits blancs» car ils incarnent l’image du chrétien colonisateur »


Est-ce que la baisse du niveau général des élèves est visible ? Peut-on considérer l’Education Nationale comme responsable ?
Je pars du principe qu’il y a une réelle baisse du niveau en termede maniement de la langue française et du langage mathématique comme de la quantité de culture générale que sont capables de mobiliser les élèves. En revanche, je pense aussi que les élèves d’aujourd’hui ont acquis d’autres compétences que n’avaient pas forcément leurs ainés comme le maniement de l’outil informatique ou du langage oral. Lire l’interview complète sur Droitededemain

(Extrait) La déconstruction du roman national : du gauchisme au progressisme

Nous vous proposons un extrait d’un remarquable article de l’étudiant libre sur la place et la narration de l’Histoire de France (autrement appelé Roman national) depuis plus d’un siècle à travers une sélection d’auteurs « progressistes ». Où il est question de hasard de l’Histoire, de minorités, mais aussi de communautarisme.

Lire la suite