Primaires à droite pour 2022: pour ou contre?

Les primaires de 2016 ont laissé un goût amer à bon nombre de sympathisants de droite qu’i s’étaient déplacés en masse (4,5 millions d’électeurs) pour porter, contre toute attente, François Fillon à la tête de « la droite et du centre » pour la Présidentielle. Et aujourd’hui, leur parole doit être entendue.

Pour affronter Macron en 2022, le parti de Christian Jacob est à la recherche d’un candidat qui puisse lui faire franchir la barre de la qualification au second tour, et le cas échéant, de gagner. Si certains candidats de droite qui ont concouru à la primaire de 2016, se sont déclarés depuis, comme Jean-Frédéric Poisson, pour le parti Chrétien-Démocrate, il existe toujours de la place entre la droite favorable à Macron et les partisans de Marine le Pen. Il en va de l’intérêt de la France.


Les différentes positions

Sur France Inter le 21 juillet 2020, Bruno Retailleau, le patron des républicains au Sénat, a réitéré son souhait de voir une primaire se dérouler, car selon lui,

« S’il n’y a pas de primaire ce sera le premier tour qui sera une primaire avec le risque, la certitude même, de l’élimination. » (Bruno Retailleau, 21/07/2020)

Le sénateur vendéen avait déjà indiqué en mars 2019: « S’il n’y a pas d’homme ou de femme providentiel, il vaut mieux passer par la primaire ».
Un souhait partagé par d’autres personnalités du parti, comme Gérard Larcher ou Eric Woerth. Et il faut ajouter à ce stade que les primaires font parti des statuts du parti et qu’ils ne font pas partie des chantiers prioritaires de la direction.

Cependant, beaucoup d’élus « Les Républicains » considèrent que la primaire est responsable au moins en partie de la défaite du candidat Fillon en 2017. On sait également que certains membres des LR ont voté Macron dès le premier tour, mais c’est un autre sujet (ou pas). Toujours est-il que l’idée d’une primaire « ouverte » est moins clivante que celle d’une primaire réservée aux seuls militants à jour de cotisation.

Le souhait d’une grande majorité d’adhérents LR (sur la base de 40.000 adhérents), dans le cadre du questionnaire de la refondation en novembre 2017, sous la direction de Bernard Accoyer, a été de se prononcer à 70% contre la tenue de primaires


Notre sondage

Et vous, quel est votre avis ?

2 commentaires

  1. Oui, POUR des primaires de la Droite mais CONTRE des primaires de la Droite ET du Centre:
    Credo édulcoré, cap déviant vers la Gauche, concessions, retours d’ascenseurs, etc. NON!

Laisser un commentaire