L’ex-plume de Macron se livre: l’entourage de Macron « ricanait » de la classe moyenne

La désillusion et le désenchantement. Quand elle évoque le burn out qui l’a fait quitter l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron, dans un livre « Confusions« , paru chez Jean-Claude Lattès, Marie Tanguy, 33 ans est amère. Le texte a été écrit peu de temps après son départ de la galaxie Macron, mais ne sort que ce mois-ci.

Dans son bureau de 11 mètres carrés, au pôle Idées, sur un rythme effréné de 7 jours sur 7, elle réalise petit à petit qu’elle est vue avec condescendance (peut-être du fait de son origine modeste d’un petit village dans le Lot) par les équipes rapprochées de Jupiter.

« Quand ils [les membres de l’équipe de campagne de Macron] parlaient de la classe moyenne et en ricanaient, c’est comme s’ils parlaient de ma mère »

Marie Tanguy

Elle s’épuise à faire des discours qui lui reviennent en boomerang en permanence sur l’écran de son Mac. Pour sa première campagne, Macron est très exigeant avec ceux qui préparent ses meetings même s’ils se permet la plupart du temps d’improviser. Elle finira par rendre son tablier.

Si Marie Tanguy a souffert de l’ambiance de son travail, ce n’est pas la première venue. Elle qui a fait Sciences-Po, et a rédigé des discours pour la centrale syndicale CFDT. La jeune femme a surtout « vue en Macron quelque chose qu’il n’était pas ».

« Il parlait d’émancipation et disait qu’il voulait rendre le pouvoir à ceux qui font (…) Il a promis qu’en tant que président il n’y aurait pas de baisses des dotations aux collectivités territoriales. C’était impossible et il le savait.« 

Marie Tanguy

Dans son livre de 200 pages, elle dresse un bilan sévère du rapport du Président Macron aux français qui souffrent, lui qui a stigmatisé « ceux qui ne sont rien » alors même qu’il n’a pas vu arriver le mouvement des Gilets Jaunes.

Un commentaire

  1. 3 La jeune femme a surtout VU……. quelque chose qu’il n’était pas » Moi, je vois venir une chose c’est que la déchéance micron ienne commence et que petit à petit, ceux qui gravitaient et gravitent encore autour de l’hydre commencent à la lâcher et qu’au final, personne n’aura voté pour elle ! après en avoir bien profité, ils/elles se renient, des fois qu’ils /elles trouvent une petite gâche au sein des « repoussés de 2017.

Laisser un commentaire