Un maire LR annule un mariage entre immigrés d’origine algérienne

Un maire courage! A Chelles, en Seine-et-Marne, samedi 12 septembre, des immigrés d’origine algérienne, issus des quartiers sensibles de la ville, ont contrevenus à toutes les règles de la circulation en se rendant en cortège de voitures depuis le quartier où réside le futur époux vers la mairie.

En tous, 87 procès verbaux ont été dressés à l’occasion de cette virée sauvage. Le maire Les Républicains de la commune, Brice Rabaste, dont c’est le deuxième mandat, a utilisé le fait que les futurs époux n’avaient pas respecté « la charte de bonne conduite » qu’ils avaient pourtant signés, pour annuler le mariage (voir l’arrêté du maire ci-dessous).

Cette sanction, pourtant logique, n’a pas tardé à faire réagir la future mariée, une certaine Rahma accusant d’ores et déjà dans les colonnes du Parisien (article payant) le maire de racisme en vertu de son origine. Nous vivons vraiment une époque où le sens est interdit!

Laisser un commentaire