Adieu la primaire à droite, vive le « départage »

En catimini, les Républicains travaillent sur un nouvelle formule pour élire le candidat de la droite à la présidentielle de 2022. Mercredi 4 novembre 2020, les ténors du parti se sont concertés lors du conseil national, version confinement, et ont réfléchi sur l’évolution de la primaire dans le respect des statuts intrinsèques au parti.


Création d’une nouvelle instance : la commission permanente consultative des statuts

A l’occasion du conseil national, Christian Jacob, Président des LR, a voulu activer la commission permanente consultative des statuts dont le rôle devrait être primordial dans les mois à venir. En effet, cette instance, qui existe depuis 2015, va réellement entrer en jeu pour la « validation juridique » du « départage » du candidat à la présidentielle en donnant son avis sur les modifications de statuts ou de règlement intérieur lorsqu’il sera demandé par le bureau politique.

Dans les statuts, c’est toujours la primaire qui est l’ordre du jour (articles 38 et 39). A cette primaire, 15% de socialistes (selon l’institut Elabe pour BFMTV) s’était rendu aux urnes pour s’immiscer cette « élection « interne ». Cela a pu fausser le résultat du premier tour, notamment.

Dans la composition de cette commission, Christian Jacob sera le Président et les autres membres seront les mêmes que ceux du Conseil stratégique auxquels trois nouveaux seront intégrés : Elsa Schalck (sénatrice du Bas-Rhin), Bernard Deflesselles (Député des Bouches-du Rhône) et Sébastien Huyghe (député du Nord). Cette commission sera, d’après Brice Hortefeux, mise en place après les régionales, qui elles, devraient être reportées en juin 2021.


La nouvelle primaire à l’automne 2021!

Concrètement, comment cela se passera t-il? Chacun y va de son grain de sel…


Pour Brice Hortefeux, conseiller politique de Christian Jacob
1 militant = 2 voix, par exemple, et d’augmenter la participation financière des non adhérents LR

Pour Gérard Larcher, Président du Sénat :
Un système de collèges électoraux : Militants, élus, sympathisants pourraient voter

Dans ces 2 propositions, la voix du militant pèsera de moins en moins et on se rend compte que la porte est ouverte, peut-être, à un peu n’importe qui… Et vous, qu’en pensez-vous, exprimez-vous en commentaires.

NB: Les commentaires sont modérés avant leur publication.

3 commentaires

  1. La proposition de Gérard Larcher me semble intéressante. Je ne suis pas sûr que celle de Brice Hortefeux soit valable juridiquement, il y a rupture d’égalité entre électeurs. En outre il faudrait un seul tour, le 2ème est trop clivant.

Laisser un commentaire