Un généraliste cannois verbalisé pour ne pas avoir une « attestation d’employeur »

Il n’y croyait pas, et pourtant une amende de 135 euros a bel et bien atterri dans la boîte aux lettres de ce médecin généraliste cannois. Son tort? Ne pas avoir pu présenter « d’attestation employeur » aux policiers aux portes de son cabinet médical. Et pour cause, chacun en a bien conscience, en tant que profession libérale, il n’en dispose pas.

Le praticien, dont les papiers sont en règle, témoigne dans les colonnes de Nice-Matin (payant) : «J’ai tenté de leur dire. Mais ils se sont montrés très obtus, et j’étais tellement atterré que j’ai laissé tomber»
Le praticien, qui est dans son bon droit, comme le rappelle le Conseil de l’Ordre des médecins, n’a aucunement l’intention de s’acquitter de cette amende. Et nous le soutenons dans sa lutte contre une verbalisation à l’aveugle.

Laisser un commentaire