(Vidéo) Jacqueline Eustache-Brinio, sénatrice qui résiste courageusement à la pensée unique En Marche, repentante et soumise

Jacqueline Eustache-Brinio, sénatrice LR du Val d’Oise régissait sur CNews au lâchage des policiers par le président Emmanuel Macron lors de l’interview de Brut en fin de semaine dernière vue par plus de 6 millions de personnes.
Il y qualifiait certains policiers de « racistes » demandant un nouvelle plateforme pour dénoncer un « contrôle de faciès » (citant les noirs et les arabes, mais curieusement pas les asiatiques) – feignant d’ignorer que le procureur et le défenseur des droits remplissent déjà cette fonction – et finir par adopter le terme de « violences policières » pour je cite – « faire plaisir » à un journaliste.

«Aujourd’hui quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé […] On est identifié comme un facteur de problème et c’est insoutenable».

Emmanuel Macron, sur Brut

Voir aussi: la sénatrice LR Jacqueline Eustache-Brinio cloîtrée chez elle et menacée par la racaille.

Laisser un commentaire