(Vidéo) Quand le Cheikh du Qatar s’épargne tout contact avec les femmes arbitres

Lors de la finale de la Coupe du monde des clubs de la FIFA 2020 qui se déroulait le 11 février 2021, le cheikh Joaan bin Hamad Al Thani, membre de la famille royale, a refusé de (ou plutôt n’a pas eu à) saluer les femmes arbitres au même titre que les hommes. Face à la polémique, les officiels ont réagit par un communiqué lunaire comme elle sait si bien les faire :

« Pour limiter le risque de propagation du COVID-19, des protocoles stricts étaient en place et il était fortement conseillé à toutes les personnes impliquées dans le tournoi d’éviter tout contact physique (…) Vu dans son intégralité, il ressort clairement de la vidéo qu’il s’agissait d’un simple malentendu et qu’il n’y avait aucune intention d’offenser. La décision de s’engager dans toute forme de contact physique reste une préférence personnelle pour tous les joueurs, entraîneurs et arbitres

La famille royale du Qatar, citée par ESPN

Le président de la FIFA, qui organise pour la deuxième fois une compétition au Qatar, hurle aux mensonges de ceux qui disent que ce serait lui qui ait donné instruction aux femmes de passer silencieusement devant le cheikh.

« C’était un jalon pour la FIFA. La première fois que des officiels féminins ont été nommés et ont exercé lors d’une compétition masculine senior de la FIFA. »

 Gianni Infantino, président de la FIFA, BFMTV 15/02/2021

Laisser un commentaire