L’imam pakistanais de villiers-le-bel qui incitait les fidèles musulmans à attaquer les « mécréants » quittera-t-il enfin la France?

Oui, enfin? Doublement visé par une obligation de quitter le territoire français (OQTF), l’individu avait demandé récemment un titre de séjour. Clandestin depuis octobre 2015, il faisait l’objet de deux obligations de quitter le territoire français. Il venait d’effectuer des démarches pour obtenir un titre de séjour.

Un séjour sous le signe de la fraternité et de la tolérance? Que nenni.
Luqman Heider, l’imam pakistanais qui sévit à la mosquée Quba de Villiers-le-Bel depuis 2016 non content d’enseigner le Coran à des enfants âgés de 6 et 11 ans, utilisait le réseau social Tik-tok, apprécié par les jeunes pour distiller sa haine.
Trois vidéos, publiées les 9, 10 et 25 septembre 2020, suite respectivement à la republication des caricatures du Prophète puis à l’acte terroriste commis devant les anciens locaux de Charlie Hebdo sont dans le viseur de la Justice.

Parmi les messages infâmes diffusés dans les vidéos, ceux-ci:

«Les fidèles musulmans sont prêts à se sacrifier pour le prophète», (…) attaquer les non-musulmans, les mécréants», et «les envoyer aux enfers».

L’imam de Villiers-le-Bel, compilation de ses messages sur Tik-tok

L’homme de 33 ans, arrêté jeudi 1 octobre 2020, a effectuée une garde à vue de 48 heures, avant d’être déféré devant le Parquet de Pontoise pour «apologie du terrorisme par voie de vidéos». La Justice a communiqué sur le fait qu’il n’y aurait pas de procès, mais une «procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité» (CRPC). L’audience devrait avoir lieu le 12 novembre prochain devant le tribunal correctionnel de Pontoise, ce qui lui permettra de préparer sa défense.

Pour l’instant, elle laisse songeur:

«J’ai commis une erreur (…) C’était pour faire le buzz…»

L’imam de Villiers-le-Bel, compilation de ses messages sur Tik-tok

Mais bien sûr, le « buzz »! (En conséquence, nous avons flouté son visage) Détestable et minable à la fois.

Laisser un commentaire