Un orchestre britannique se sépare de 14 de ses musiciens blancs à cause de leur couleur de peau

C’est une décision scandaleuse que vient de prendre L’English Touring Opera. Cette troupe de musiciens classiques, par la voix de son directeur, James Conway, a décidé de virer 14 musiciens blancs, soit la moitié de l’orchestre, pour les remplacer par des gens issus de la diversité. Parmi les musiciens virés l’année prochaine sur la base de leur seule couleur de peau (et non leur talent individuel), âgés de entre 40 à 66 ans, certains faisait partie de l’ensemble depuis plus de 20 ans.


Des musiciens voués à leur art

Tous ont passé entre 15 et 20 ans en moyenne à perfectionner leur maitrise de l’instrument, et ont souvent commencé à jouer avant l’âge de 10 ans. Et avec la crise du Covid19 et la fermeture des salles de spectacle en Angleterre accompagné du slogan « Changez de métier », elle vient donner le coup de grâce à des professionnels de la musique qui vivent déjà dans un secteur éprouvé. D’un seul coup, au détour de cet acte de racisme manifeste, l’orchestre qui était symbole d’union des individualités est devenu le théâtre des désunions dermatologiques.


Une « révolution culturelle » à la chinoise?

Pour donner du poids à sa décision, James Conway affirme que sa démarche est conforme «aux directives fermes de l’Arts Council England» qui dépend du Ministère de la Culture britannique.

En France aussi, le trompettiste Ibrahim Maalouf s’était déjà plaint qu’il y avait trop de blancs dans l’Orchestre Philharmonique de Vienne qui officiait au Concert du Nouvel An. Ce qui est triplement absurde:

D’abord quand on regarde le nombre de personnes de couleur qui postule à sa genre d’auditions, on est obligé de constater qu’ils ne sont pas aussi nombreux que leurs homologues de peau blanche. Ensuite, quiconque va à un concert de musique classique va écouter de la musique plutôt que voir des musiciens. Enfin, comme le rappelle la violoniste du Philharmonique de Monte-Carlo, Zhang Zhang, les auditions, notamment aux Etats-Unis, se déroulent depuis des dizaines d’années derrière un paravent, pour ne pas influencer le jury quand l’identité (sexuelle et ethnique) des candidats. Mais cela n’est pas encore assez pour l’idéologie racialiste:

« Il ne viendrait à l’idée de personne qu’un club de football, ou d’un autre sport, sélectionne ses athlètes en fonction de ces critères ethniques et non sur leurs performances uniquement. Alors, pourquoi devrait-on l’accepter pour les arts musicaux ? »

Zhang Zhang, interview au Figarovox, 16/09/2021

Enfin, le cliché que la musique classique serait réservée aux familles aisées ne tient pas. Il faut s’y intéresser pour avoir la chance de pouvoir, un jour, y prendre part. Et Zhang Zhang de rappeler: « Aujourd’hui, le coût des écoles de musique et des conservatoires locaux est proportionnel aux revenus de la famille, et reste plus accessible que beaucoup de sports ». Où la question de la couleur de peau, à haut niveau, est souvent l’inverse.

A lire aussi: Comment BFMTV se réjouit que l’on vire des blancs

Laisser un commentaire