AccueilImmigration(Vidéo) L'incroyable enquête sur les faux demandeurs d'asiles médicaux

(Vidéo) L’incroyable enquête sur les faux demandeurs d’asiles médicaux

En 2020, 26.000 « étrangers malades » ont tenté de bénéficier du système de santé français qui est est le seul au monde à soigner gratuitement les étrangers! Ce reportage sur TF1 dénonce quelques médecins véreux payés 300€ la consultation par des sans papiers pour rédiger un faux certificat médical attestant soit des troubles post traumatiques soit une séropositivité inventée. Un médecin a ainsi pu délivrer 80.000 faux certificats… avant d’être arrêté!

L‘Ofii (Office français de l’immigration et de l’intégration), crée en 2017, vient de transmettre un rapport de 116 pages au Parlement. Celui-ci détaille les pays d’origine des demandeurs de titre de séjour pour raisons médicales, précise qu’un étranger restera en moyenne 10 ans pour soin, examine les maladies concernées et analyse l’évolution de ces demandes depuis 2017.


Quels sont les étrangers qui bénéficient de titre de séjour pour raisons médicales?

En 2020, parmi les 127 pays d’origine concernés, les 11 premiers demandeurs sont :
Algériens (2.712 demandeurs, soit 10,4% des dossiers),
Ivoiriens (1.764 demandeurs),
Congolais (1.603),
Camerounais (1.476),
Guinéens (1.442),
Géorgiens (1.174),
Maliens (1.131),
Comoriens (1.084),
Haïtienne (988),
Congolaise (985),
Marocaine (927)
.


Qui paie?

Ces personnes sont « prises en charge à travers des cotisations versées par les partenaires sociaux ou par l’impôt » et ce « quoi qu’il en coûte« .
« Tel patient bénéficie d’un traitement à 70.000 euros le flacon, ou d’un traitement de 37 cures d’un traitement par un médicament à usage hospitalier (soit environ 422.000 euros uniquement d’après le coût du médicament) »


Quelles sont les maladies concernées?

Entre 2017 et 2020, les pathologies furent répartis comme suit :
26.900 étrangers – pour soins psychiatriques
17.150 étrangers – pour VIH sida

16.927 étrangers – pour diabète
14.400 étrangers – pour cancer
4.744 étrangers – pour dialyse
2.186 étrangers – pour greffe d’organes

En 2020, on observe une diminution des demandes psychiatriques au profit des maladies chroniques :

Pathologies recencées en 2020%tage
Maladies infectieuses et parasitaires27,1%
Maladies de l’appareil circulatoire21,1%
Maladies endocriniennes nutritionnelles et métaboliques (diabète)17,6%
Troubles mentaux et du comportement17,2%
Tumeurs13,9%

Les étrangers resteront en France 10 ans pour suivre leur soins

En parallèle, le collège de médecins doit se prononcer sur la durée prévisible des soins, et 77% des avis favorables transmis au préfet indiquent une durée prévisible de soins supérieure ou égale à 12 mois».

Quelque soit les pathologies concernées, les étrangers seront traités avec les meilleurs traitement et pendant toute la durée nécessaire (en moyenne 10 ans). Les demandes de renouvellement ont augmenté de 62,5% entre 2019 et 2020.

Troubles mentauxVIH/SIDADiabèteHépatites viralesInsuffisance rénale chronique
Primo demande3,2 ans2,3 ans2,6 ans2,5 ans2,0 ans
Renouvellement6,8 ans7,6 ans7,3 ans6,7 ans6,4 ans
Durée de présence sur le territoire national au dépot de la demande (en années)

65% des dossiers sont validés !

Les médecins de l’Ofii étudient les dossiers, examinent les patients (87% se présenteront à l’examen) et donnent un avis qui, au fil des années, devient de plus en plus favorable à une prise en charge. A cette issue, un titre séjour est délivré par le Préfet.

Année2017201820192020
Nb de demandes17 08539 27229 26524 310
Pourcentage d’avis favorables55,2%48,7%58%64,5%
Titres de séjour délivrés4 2274 7014 9493 694*
Pourcentage des avis favorables donnés suite à l’étude des dossiers et titre de séjour délivrés
*à juin 2020

Vers une migration pour soins

Une dérive est en train de s’opérer : le titre de séjour pour soins, initialement prévu pour soigner les immigrés vivant en France s’adressent dans les faits, de plus en plus aux demandeurs d’asile déboutés qui tentent une demande de titre de séjour pour soins en désespoir de cause.
C’est pourquoi, depuis le 1er mars 2019, le demandeur d’asile doit déposer une demande de titre de séjour pour soins dans un délai de 3 mois à compter de sa demande d’asile.

De plus, l‘admission au séjour pour soins est en théorie réservée aux étrangers qui sont exposés à des conséquences graves s’ils ne sont pas soignés et pour lesquels aucun traitement n’est disponible dans leur pays d’origine. Or, on observe des ressortissants issus de Suisse, de Grande-Bretagne, voire des États-Unis ou du Canada qui bénéficient d’un titre de séjour en France en tant qu’étranger malade à cause d’un vide juridique manifeste. Le système de soins de ces pays est loin d’être aussi généreux que celui de la France!

Même si une baisse des demandes de 11,6% par rapport à 2019 a été enregistrée, une future hausse est prévisible; seul un changement radical de Président pourrait inverser cette tendance.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. La gabegie habituelle et nous on paye pour ces parasites !!! Par contre pour nos soins y’a intérêt d’être à jour et d’avoir une bonne mutuelle …

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :