AccueilSociétéEhpad Orpea: ils maltraitent les résidents et détournent l'argent de l'Etat!

Ehpad Orpea: ils maltraitent les résidents et détournent l’argent de l’Etat!

Dans son livre « Les fossoyeurs«  écrit par le journaliste Victor Castanet et publié le 26 janvier 2022, le personnel témoigne des conditions de travail qui conduisent à une maltraitance des résidents. C’est la société d’Ehpad Orpea qui est au centre des polémiques.

Car le personnel y est constamment en sous-effectif et les produits de première nécessité (comme les couches) sont rationnés. Même les croutons de pain de la soupe disparaissent soudainement du menu pour accroitre la rentabilité et peu importe si les résidents mangent à leur faim!


Une enquête lancée immédiatement

La ministre chargée de l’Autonomie Brigitte Bourguignon avait diligentée une enquête administrative et financière dès le lendemain de la publication de ce livre. 6 semaines plus tard, ses conclusions sont effrayantes: « des dysfonctionnements graves » ont été confirmés tant sur le plan « humains » « qu’organisationnels ». Ainsi, les informations essentielles sur les dossiers de patients ne sont pas transmises en temps et en heure et sur le plan financier. En somme, tout ce qui fut dénoncé dans le livre « les fossoyeurs » s’est avéré vrai.

De surcroit, 18 millions d’euros ont été détournées entre 2017 et 2020. Il s’agissait par exemple d’une remise de fin d’année attribuée par les fournisseurs de couches et au lieu de voir cette ligne budgétaire en « protection contre l’incontinence », on la retrouvait à la ligne «contrats de prestation de service». Ces remises de fin d’année furent proposées grâce au budget « couches » dépensées par l’Etat et non par Orpéa.
Pour les responsables de cette gestion épouvantable, la peine encourue pourrait être de 10 ans de prison et le remboursement du double du montant détourné, ce qui serait une première!


Des détournements massifs

De la même manière et étrangement, les crédits alloués par les Agences Régionales de Santé (ARS) et les départements n’étaient pas dépensés en totalité. Comme cela, Orpea était à la tête d’un excédent de 20 millions d’euros entre 2017 et 2020 (forcément si on n’embauche deux fois de personnel que nécessaire, c’est facile)… Pendant ce temps, les couches étaient comptées et les résidents privés de nourriture….

L’ensemble des Ephad va se retrouver affaibli par cette affaire révoltante. Peut-être y réfléchiront-ils à deux fois pour accueillir vraiment comme il se doit nos aînés?

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote(s): 1

Soyez la première/le premier à voter

veroniquemarcq
veroniquemarcq
Spécialiste des questions de santé, de justice et de sujets sociétaux.
Autres articles de cette catégorie:

1 COMMENTAIRE

  1. Quel grande enquête et quelles monstrueuses decouvertes nous sont révélées. Tant mieux, il faut que cela s’arrête et que dès maintenant tout s’inverse immédiatement.

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :