AccueilÉconomieTaxe foncière: ça tape (et va taper) dur

Taxe foncière: ça tape (et va taper) dur

Les propriétaires sont prévenus: en 2022 leur taxe foncière va décoller, à une vitesse jamais atteinte depuis 1989. Car ces hausses de la valeur cadastrale, votées par les collectivités locales: villes, intercommunalités, et métropoles urbaines (les départements ne la percevant plus depuis 2021), seront au minimum de +3,4% cette année, pour être en ligne avec le bond de l’inflation.
Or, selon des calculs du Parisien Abonnés fin mars 2022, les hausses d’impôt foncier seront cette année encore plus élevées. Elles pourraient s’élever à 12,6% à Strasbourg, 14% à Marseille et même 15,3% à Tours.


Une décennie de hausse

Sur 10 ans, entre 2010 et 2021, selon les calculs de l’Union nationale des propriétaires immobiliers, la hausse de la taxe foncière a été de 27,9%, avec un record de 37,5% à Nantes. Entre 2015 et 2020, la hausse a déjà été de 11,4%. Et ce n’est pas fini, puisque avant la fin du prochain quinquennat, en 2026, le parlement va en remettre une couche avec l’harmonisation du barème de calcul de la taxe foncière selon que le bâti soit ancien ou neuf.
Bref, en « gagnant » avec la suppression progressive de la taxe d’habitation jusqu’en 2023 (environ 18 milliards d’euros), les propriétaires ne seront pas orphelins de leur carnet de chèque.

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de vote(s): 4

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :