AccueilPolitiqueUne webconférence d'agents public de Strasbourg sur la radicalisation mettant en cause...

Une webconférence d’agents public de Strasbourg sur la radicalisation mettant en cause la France rattrape la mairie écolo

La mairie écologiste de Strasbourg a financé le lundi 29 novembre 2021 une webconférence avec l’avocate de victimes de terrorisme Marie Dosé, intitulée comme son livre: «Les victoires de Daech : quand nos peurs fabriquent du terrorisme» (Editions Plon, 2020).

La thèse hallucinante de ce livre ? Que l’Occident est aussi responsable du terrorisme. « Les victoires de Daech sont d’abord les échecs de notre République », explique-t-elle.

Et que la Justice française est fautive de vouloir exclure les islamistes (appelés par elle justiciables) de la société : «La justice antiterroriste est devenue une machine à transformer les justiciables en ennemis : juger ne consiste plus tant à vouloir comprendre qu’à exclure et éradiquer. C’est ainsi que les magistrats, tétanisés par le fantasme du risque zéro, ne voient plus en chaque prévenu qu’un « soldat de Dieu » qui sommeille».

« Faire le choix de faire intervenir dans un cadre officiel, avec les moyens de la Ville, une intervenante avec un tel positionnement idéologique, qui part du postulat selon lequel les personnes radicalisées seraient les victimes d’un système et, qu’au final, l’Etat et la justice seraient bien plus fautifs que les radicalisés eux-mêmes, c’est une vision qui est dérangeante ».

Pierre Jakubowicz (Elu d’opposition Agir au Conseil municipal de Strasbourg).

L’avocate Marie Dosé rejette toute ambiguïté anti-française dans ses propos, et s’agace d’une campagne médiatique contre elle menée « par des personnes qui n’ont ni lu mon livre ni assisté à cette conférence ».

La mairie de Strasbourg, rattrapée par la polémique, à quelques jours de la commémoration de l’attentat du marché de Noël de Strasbourg, le 11 décembre 2018 (5 morts et 11 blessés), indique: « La description de la présentation proposée par Marie Dosé relève de la responsabilité de l’auteure et ne reflète en rien la position de la collectivité, qui s’engage avec volontarisme à sensibiliser et lutter activement contre la radicalisation ».

Qu'avez-vous pensé du contenu de cet article ?

Cliquez sur une étoile pour voter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de vote(s): 0

Soyez la première/le premier à voter

Thomas Yves
Thomas Yves
Responsable éditorial de la Droite au coeur depuis 2020. Intérêts: livres, politique, géopolitique, économie, déconstruction, séparatisme islamique.
Autres articles de cette catégorie:

Laisser un commentaire

Articles les + populaires

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

+
%d blogueurs aiment cette page :