Sanofi contrarie le beau roman du monde d’après

Le « monde d’après » n’a pas exactement le visage qu’Emmanuel Macron nous a vendu et survendu dans les médias. Le président de la République nous a en effet beaucoup parlé récemment de souveraineté sanitaire, suite au fiasco sanitaire qu’il rechigne toujours à admettre.


Macron en froid avec le réel

Dans cette idée, Macron a visité, mardi 16 juin, le site lyonnais de Sanofi Pasteur, où se trouve son campus. Il avait annoncé à cette occasion une aide de 200 millions destinés à aider les  infrastructures de production du géant français, qui doit ouvrir une nouvelle usine de vaccins à Neuville-sur-Saône, à l’intérieur d’une enveloppe des 610 millions d’euros d’investissement en fonds propres de l’entreprise.

Emmanuel Macron avait alors déclaré :

« L’investissement que vous venez d’annoncer, c’est un formidable trait d’union entre les deux actes de la bataille (NDLR: économique et sanitaire) que nous avons à conduire » (Le parisien, 26/06/2020)

Seulement voilà, au-delà des effets d’annonce, il y a une réalité toute autre. Sanofi, créé en 1973, compte environ 100.000 collaborateurs dont 25.000 en France. Il vient d’annoncer un plan de départs volontaires de 1 700 emplois en Europe, dont un millier en France, sur une durée de trois ans. Et justifié cette annonce par une « nouvelle stratégie », dont visiblement Emmanuel Macron n’avait pas eu vent lors de sa visite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s